vendredi, mai 27, 2022
AccueilBanque/FinanceComment investir dans l'immobilier en 2022 ?

Comment investir dans l’immobilier en 2022 ?

Pour se faire de l’argent et investir dans l’avenir, l’investissement immobilier est une valeur sûre. Cela demande de se renseigner sur le sujet, mais il existe de nombreuses possibilités afin de se lancer dans l’aventure immobilière et générer des profits.

Pourquoi l’immobilier ?

Devenir investisseur immobilier est un pari pour l’avenir. Cela représente de nombreux bénéfices, mais il faut bien se préparer pour faire les bons choix. Il faut un minimum de connaissances avant de se lancer tête baissée. Les avantages sont conséquents, revenus mensuels réguliers, patrimoine immobilier, cela ne s’acquiert pas si facilement. Il vaut mieux étudier la question notamment au niveau des lois en vigueur. Il y a aussi des aides et des dispositifs comme la loi Pinel, dont il faut prendre connaissance pour investir dans l’immobilier.

L’investissement immobilier fait partie de ces business qui font tendance. Il faut faire attention aux formations en ligne où de nombreux escrocs proposent des soi-disant programmes pour devenir riche en un rien de temps. Il vaut mieux se renseigner sur des sites d’informations fiables, voire gouvernementaux pour avoir toutes les informations que vous recherchez. Il existe beaucoup de contenu à ce sujet et nous allons ici résumer les points importants à savoir pour découvrir l’investissement immobilier.

La situation financière

Avant d’investir, il faut déjà faire le point sur vos possibilités d’investissement. Il est possible de se lancer sans apport, mais c’est beaucoup plus simple et efficace d’avoir une bonne situation financière avant de se lancer dans les investissements immobiliers. Cela permet de savoir s’il vaut mieux économiser davantage avant de prendre un bien, ou au contraire demander un prêt pour démarrer votre premier investissement grâce à votre apport actuel. Tout dépendra de votre situation financière. Selon vos capacités financières, vous n’investirez pas dans les mêmes biens immobiliers et vous n’aurez pas accès à certains prêts.

Il faudra également établir vos objectifs. Est-ce que vous voulez investir pour une résidence principale, pour générer des revenus grâce à l’investissement locatif, investir dans du neuf, dans quel secteur ? Toutes ces questions méritent de réfléchir en amont. Globalement, l’investissement immobilier se réfléchit longuement à l’avance. Ce ne sont pas des démarches qui se font sur un coup de tête, cela prend le temps d’être mis en place et cela vous donne l’occasion de fixer vos objectifs. Ce sont des motivations qui vous seront demandées si vous cherchez à obtenir un prêt en banque. Votre profil est différent selon votre motivation, que ce soit pour obtenir des revenus mensuels ou diminuer vos impôts.

Le choix du bien

Dans le domaine de l’investissement immobilier, ce ne sont pas les types de biens qui manquent. Il faut savoir vers lequel se tourner pour assurer son investissement.

Investir dans un logement neuf est par exemple une option plus intéressante si l’objectif est de réduire vos impôts. Il y a de nombreuses villes où le marché immobilier neuf est tendu et c’est en général facile de rentabiliser des biens de ce type selon leur emplacement. C’est le bien le plus intéressant en général, puisqu’il prend de la valeur d’année en année et est très facilement louable lorsqu’il est construit avec toutes les installations nécessaires, comme des matériaux durables, des équipements de qualité, des balcons, des parkings, etc. C’est un bien dont la valeur peut être très élevée et apporter un revenu mensuel très conséquent et durable.

Il faut aussi définir la ville ou la région dans laquelle vous souhaitez investir. Certaines villes disposent d’un marché immobilier particulièrement tendu ce qui en fait des bons choix, cependant il faut aussi penser à vos dispositions. Choisir un bien proche de chez soi permet de simplement faire des visites et simplifier la gestion locative. Cela permet de ne pas nécessairement être dépendant d’une agence immobilière pour louer son bien. En revanche, opter pour un logement dans une autre ville ou une autre région peut être un choix sur l’avenir, si un jour vous souhaitez y emménager pour la retraite ou pour changer de vie. Diversifier ses biens sur une grande zone géographique est aussi un moyen de ne pas subir un seul marché immobilier et de suivre l’évolution dans différentes villes.

Devenir investisseur immobilier est un pari pour l'avenir

Les aides et les dispositifs pour investir

Il existe plusieurs aides et dispositifs d’état pour inciter et favoriser l’investissement et le marché locatif dans certaines grandes villes. Le plus connu, le dispositif Pinel, qui a été prolongé jusqu’en 2024 permet de réduire grandement les déclarations d’impôts. Le dispositif Pinel est réservé aux investissements dans des logements situés dans des bâtiments d’habitation collective. Les maisons individuelles ne sont plus éligibles à la réduction d’impôts.

Concrètement, en investissant, le propriétaire doit s’engager sur une durée de 6 à 12 ans à louer son bien. L’avantage fiscal est progressif sur toute la durée de l’engagement, mais limité à un plafond total de 300 000€ ou 5500 € par mètre carré. Une fois l’engagement arrivé à son terme, le propriétaire peut faire ce qu’il souhaite de son logement, le relouer, le vendre ou y emménager, il est libre de son choix.

L’avantage fiscal

La réduction d’impôt dépend de la durée d’engagement et du prix d’achat du bien en question. Ainsi, pour 6 ans d’engagement, on obtiendra 12 % du prix d’achat du bien en réduction d’impôts tandis que cela peut monter jusqu’à 21 % sur la durée maximale d’engagement qui est de 12 ans.

Les conditions à remplir

Pour obtenir cette aide de l’état, il faut impérativement que le logement loué soit neuf ou réhabilité. Le dispositif est aussi réservé dans des zones particulières où il y a un déséquilibre en l’offre et la demande de logements. Ainsi, l’état essaye de réguler la situation en favorisant la construction de logements neufs, pour alléger les marchés les plus tendus. Seules les zones An A bis et B1 sont éligibles en France. Il s’agit de la région parisienne, de la Côte d’Azur, de Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, mais aussi des agglomérations de plus de 250 000 habitants et de celles où les prix sont élevés. Les zones sont donc relativement grandes et il est facile de choisir une ville dans laquelle investir et bénéficier de cette aide.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

Articles similaires

5/5 - (1 vote)