mercredi, juillet 24, 2024
AccueilBanque/FinanceLes détails sur l’augmentation de l’AAH pour les personnes seules en 2024

Les détails sur l’augmentation de l’AAH pour les personnes seules en 2024

L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) fait partie des 10 minima sociaux que l’État accorde aux concitoyens. Elle s’adresse aux personnes en situation de handicap (en couple ou seul). Avec le coût de la vie, cette aide financière est revalorisée chaque année afin d’aider les bénéficiaires à faire face à leurs besoins. C’est ainsi que pour 2024, de nouvelles mesures sont prises. Les détails dans cet article.

L’augmentation de l’AAH en 2024

Au cours de l’année 2023, l’AAH a été revalorisée à 1,6 %. Cela a donc permis aux personnes bénéficiant de minima social de toucher 971,37 euros contre 956,65 euros en 2022. Au cours de cette année 2024, l’augmentation est exceptionnelle et dépasse les 4 % de 2022. En effet, avec l’inflation, la cherté de la vie et l’économie mouvementée, le taux appliqué cette année est de 4,6 %. Ainsi, une personne seule qui touchait 971,37 euros en 2023 prendra 1016 euros. Une revalorisation qui fera beaucoup de bien aux bénéficiaires et leur permettra surtout de contrecarrer l’inflation.

Les nouvelles conditions d’obtention de l’AAH

Pour toucher l’Allocation aux Adultes Handicapés il y a certaines conditions à remplir. Si tout ne change, il faut noter qu’il y a cependant quelques changements à connaître.

Les conditions d’âge et de résidence

Pour toucher l’AAH, il est nécessaire d’être âgé de 20 ans tout au moins. Dans le cas où vous n’êtes plus à la charge de vos parents, l’âge minimum requis est de 16 ans.

Pour ce qui concerne les résidences, l’AAH est donnée aux français qui résident sur le territoire français et plus précisément dans les collectivités telles que :

  • Saint-Barthelemy,
  • Guadeloupe,
  • Martinique,
  • Guyane,
  • Saint-Martin,
  • Saint-Pierre-et-Miquelon,
  • La Réunion.

L’augmentation de l’AAH en 2024

Pour les citoyens d’autres pays de l’Europe, il est également possible de toucher l’AAH. Pour cela, il faut que ces derniers résident en France depuis 3 mois au minimum. Cependant, cette période de résidence n’est pas nécessairement si c’est dans un cadre professionnel. Il en est de même pour les citoyens étrangers. Toutefois, ces derniers doivent s’assurer d’être en situation régulière (titre de séjour à jour)

Les conditions de ressources

Selon les anciennes conditions, pour toucher l’AAH, il faut prendre en compte les revenus de votre partenaire et les vôtres pour calculer le montant à toucher. En 2024, ce n’est plus le cas. En effet, la déconjugalisation est une réforme entrée en vigueur pour bénéficier de ce minima social. De ce fait, plus besoin d’additionner les ressources du couple afin d’attribuer l’AAH.

Avec cette réforme, 120 000 personnes en situation de handicap pourront recevoir 350 euros par mois en plus de ce qu’ils touchaient. De plus, de nouveaux individus (80 000) peuvent prétendre à recevoir ce minima social.

Toutefois, cette réforme au niveau des conditions de ressources ne fait pas que du bien. Plusieurs bénéficiaires risquent de voir leurs allocations réduites et d’autres pourront la perdre. Toutefois, des alternatives légales sont recherchées afin que tout le monde puisse profiter de cette aide.

Les nouvelles conditions d’obtention de l’AAH

Les conditions d’incapacité

En ce qui concerne le taux d’incapacité, rien ne change. Il est de 80 % au minimum. Pour les personnes qui vivent avec une restriction substantielle et durable d’accès à l’emploi reconnue par la CDAPH, ce taux est compris entre 50 et 79 %.

En 2024, l’AAH augmente de 4,6 %. Les conditions d’accès restent les mêmes à la différence de la condition se rapportant aux ressources. À ce niveau, il y a la déconjugalisation qui apparaît comme une réforme.

Articles similaires

5/5 - (2 votes)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments