jeudi, décembre 8, 2022
AccueilEntrepriseComment travailler l’aluminium ?

Comment travailler l’aluminium ?

L’aluminium reste l’un des métaux les plus appréciés dans le domaine de la construction, de la menuiserie et de bien d’autres domaines. Sa grande notoriété est principalement due à ses nombreuses propriétés (légèreté, résistance, malléabilité). Découvrez ici les différentes étapes pour travailler ce métal.

Prendre les précautions d’usage

Avant de manier l’aluminium, il convient de savoir qu’il se raye facilement. De ce fait, vous devez le manipuler en prenant beaucoup de précautions, car toute rayure devient apparente sur la feuille métallique. Ce phénomène peut endommager le rendu final de votre chef-d’œuvre. Par ailleurs, lorsque vous ne vous y connaissez pas, la meilleure solution, c’est de vous tourner vers une fonderie experte en Aluminium. Ces professionnels possèdent l’expérience et le savoir-faire nécessaire pour un travail de qualité. De plus, ils ont accès à des équipements à la pointe de la technologie, un facteur qui garantit un résultat efficace.

Prévenir le métal de la corrosion

Afin de protéger le matériau ou l’un de ses alliages de la rouille, il est judicieux de le recouvrir d’un revêtement protecteur. Ce dernier peut être obtenu grâce à un traitement de laquage, d’émaillage ou d’anodisation par électrolyse. Si vous utilisez de la laque, vous devez d’abord vous assurer que la surface du matériau est propre et qu’aucune salissure ne s’y trouve. Par la suite, vous pourrez mettre une couche préalable d’huile de lin, de chromate de zinc ou de vernis. Une fois celle-ci sèche, appliquez la laque.

Le traitement par électrolyse nécessite également un revêtement d’apprêt. Généralement, il faut peu de temps au chromate de zinc pour se sécher, environ cinq minutes. L’application de l’enduit peut se faire à l’aide d’un pinceau ou d’un pistolet vaporisateur. Dans ce cas, vous pouvez diluer l’apprêt dilué grâce à du toluol. Le revêtement préalable est indispensable, surtout pour deux feuilles de métal à la surface inégale que vous devez assembler. Sinon, une réaction électrolytique se produira entre les deux, ce qui peut les corroder.

Prévenir le métal de la corrosion

En outre, la présence de rayures accélère le processus de corrosion sur les alliages du matériau. C’est pourquoi il est recommandé de poser la couche d’apprêt avant l’emmagasinage ou l’usinage des feuilles métalliques.

Recuire l’aluminium pour certains alliages

Il se peut que pour pouvoir manier facilement certains alliages d’aluminium, vous deviez les recuire afin de les ramollir. Si vous êtes pressé, vous pouvez vous servir d’un chalumeau oxyacétylénique. Cette opération s’avère efficace principalement quand le métal peut être trempé contre les efforts de tension. Une grande concentration est nécessaire dans le but d’éviter que la flamme ne perce le matériau.

Par ailleurs, si vous souhaitez procéder à un martelage ou à un étirage, vous devez obligatoirement recuire l’aluminium une fois le processus achevé. En effet, la procédure de façonnage lui donne des tensions qui disparaissent uniquement sous l’effet de températures élevées. Cette étape améliore également ses propriétés et le rend plus résistant et solide.

Faire le formage du métal

La phase de forming est celle au cours de laquelle on procède à la modification de l’aspect de la feuille métallique. Dans les fonderies, le métal est formé mécaniquement grâce à des appareils sophistiqués. Mais, il est possible de réaliser cette étape manuellement comme dans les ferblanteries.

Articles similaires

3.5/5 - (2 votes)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -

Most Popular

Recent Comments

Articles similaires

3.5/5 - (2 votes)